Le roi est mort.

Quelle place fait-on à l’erreur, à l’essai, à l’imperfection, à la faiblesse, à l’échec ? Ce sont là des invités non désirés à notre table. Ceux pour qui la place d’honneur est interdite. On aurait préféré les congédier mais ils semblent faire partie des meubles. Alors on les assied en bout de table, voire en cuisine car pour eux nos recettes n’ont aucun secret. On a peur qu’ils parlent de nous aux hôtes. C’est parce qu’ils nous tutoient qu’on tente de les effacer, eux qui assèchent les gosiers assoiffés d’orgueil. Et pourtant, tout homme humble et honnête devrait leur faire honneur car ils expriment sa profonde humanité. Mais vexé, il préférera s’asseoir sur ceux qui l’ont élevé.

Toute bataille est une victoire, le seul échec est l’abandon !